Toilette intime : les bons gestes d'hygiène

La flore vaginale et vulvaire est composée de bactéries protectrices. Cet équilibre fragile doit être respecté. De même, trop d'hygiène ou un manque d'hygiène peuvent nuire à l'hygiène et provoquer des infections. Doctissimo a évalué les meilleures pratiques d'hygiène personnelle.

Toilettes intimes : conseils pratique

  • Laver les parties intimes au plus deux fois par jour ;
  • Ne nettoyez pas l'intérieur du vagin ;
  • L'utilisation de produits antibactériens et antibactériens n'aide pas et peut même favoriser l’infection ;
  • Après le nettoyage, assurez-vous de sécher suffisamment la zone pour minimiser l’humidité ;
  • Dans les toilettes publiques, évitez de toucher le siège des toilettes ;
  • L’avez-vous les mains avant et après chaque fois que vous allez aux toilettes ;
  • Après avoir uriné ou déféqué, assurez-vous de vous essuyer d'avant en arrière de la zone urogénitale à la zone de l'anus ;
  • Quel que soit le type de méthode d'épilation (rasage, cire, crème), assurez-vous de nettoyer au préalable la zone avec des produits adaptés à l'hygiène personnelle ;
  • Après l'épilation et avant de mettre des sous-vêtements propres, désinfectez avec un désinfectant approprié.
  • Évidemment, le perçage et le tatouage dans ce domaine ne sont pas recommandés

Les produits d'hygiène intime

Désormais, des produits adaptés à l'hygiène personnelle sont vendus dans les supermarchés et les pharmacies. Vérifient-s ’ils respectent votre environnement privé, leur pH physiologique doit être proche de 5. Certains conviennent aux femmes sensibles et contiennent des produits apaisants. Bien que les lingettes intimes soient pratiques, elles n'ont pas besoin d'être systématisées.

Cependant, veuillez éviter d'utiliser des produits agressifs contenant du savon, des colorants et des parfums. N'essayez pas de masquer l'odeur avec des déodorants, ils affaibliront les muqueuses et peuvent provoquer une sensation de brûlure.

Hygiène intime : les conseils vestimentaires

L'équilibre entre vos espaces privés est très fragile. Certaines attitudes vestimentaires peuvent empêcher le déséquilibre de la flore vaginale, éviter les infections et les irritations.

 

Faites attention au frottement et au trempage

Les frottements, l'humidité et l'imprégnation sont les pires ennemis de votre vie privée. Ils créent un bon environnement pour le développement de bactéries et de champignons qui causent des infections vaginales.

Par conséquent, les vêtements serrés doivent être évités. De plus, il faut préférer les fibres naturelles, comme le coton et la soie. En fait, les sous-vêtements en matières synthétiques, comme le nylon et le lycra, peuvent favoriser l'imprégnation, favorisant ainsi la croissance des bactéries.