Les Nerrazzuri intraitables sur le dossier Achraf Hakimi

Le marché du mercato estival continue de faire couler les encres et salives seulement quelques jours après son ouverture. Les clubs à l’image du PSG s’activent déjà à s’arranger les services des joueurs perspicaces comme Achraf Hakimi. Le doute plane néanmoins sur l’avenir du joueur marocain en raison des multiples tractations en cours sur son transfert.

Une offre de 60 M€ du PSG pour Hakimi rejeté

Partira ou partira pas ? L’inquiétude est encore grandissante sur le cas du jeune prodige marocain Achraf Hakimi. Vous pouvez voir le site pour avoir plus d'informations. Le club de la capitale française continue de faire parler d’elle dans le mercato après la signature surprise de Georginio Wijnaldum. Cette fois-ci, le PSG s’intéresse à l’ex latéral du Réal Madrid Achraf Hakimi pour renforcer ses effectifs la saison prochaine. Après les preuves moins convaincantes de Meunier et Florenzi au poste, le club pense changer la donne.

Une proposition de 60 M€ est formulée par la direction sportive afin de s’offrir le jeune talent. Celle-ci se heurtera à un refus des dirigeants milanais qui ne compte pas céder à moins de 80 M€. Ils prennent comme argument le rôle joué par Hakimi dans la lutte pour le titre de championnat d’Italie. Il ne reste alors plus assez de temps au président Nasser pour finaliser ce dossier important auquel Chelsea s’intéresse aussi.

Les chances de Chealsea dans le dossier Hakimi

Après le rejet de l’offre du PSG, Chealsea FC montre ses intentions de faire signer le joueur milanais cet été. Selon les investigations menées par le célèbre magasine La gazetta dello, Thomas Tuchel aurait plus d’atouts dans ses manches. Le jeune technicien allemand après le sacre européen compte dans la foulée mettre sur le marché certains de ces joueurs. Il pourrait donc faire une offre d’échange plus un chèque convenable pour convaincre les Nerrazzuri.

Aussi, le club culé garde toutes ses chances, en raison du mutisme des dirigeants du PSG qui aurait lâché l’affaire. Du côté de la capital, Léonardo penserait plutôt à faire signer des joueurs « moins côté » comme Emerson Royal. D’ici peu, les parties anglaises et italiennes peuvent aboutir à un accord, même si rien n’est encore joué.